dimanche 23 septembre 2018

Planètes (intégrale), Makoto Yukimura




Titre : Planètes
Auteur : Makoto Yukimura
Genre : Manga, Seinen, Science-fiction.
Maison d’édition : Panini Manga
Date de publication : octobre 2015
Nombre de pages : 1040
Note : 4/5







Quatrième de couverture :

En 2075, la conquête spatiale a fait d'énormes progrès. Une colonie minière s'est notamment établie sur la Lune et une mission vers Jupiter se prépare. Mais toute cette activité a entraîné l'augmentation des débris en orbite autour de la Terre. Leur collecte a donné naissance à un nouveau métier : les éboueurs de l'espace.
Entre attentats terroristes, angoisse existentielle et relations humaines compliquées, Planètes suite le quotidien de Hachimaki, un Japonais qui rêve de posséder son propre vaisseau, Yuri, un Russe hanté par la mort de sa femme, et Fi, une Américaine colérique qui a laissé sa famille sur Terre.


Mon avis : 

Comme je ne suis pas une férue de science-fiction, Planètes n’est pas un manga vers lequel je me serais dirigée de moi-même. Mais suite aux différents posts de Lemon June sur Instagram, j’ai eu envie de lui donner sa chance. Et comme j’ai bien fait !

L’histoire se déroule à la fin du XXIe siècle, et nous allons tout d’abord faire la connaissance de trois personnages qui sont des éboueurs de l’espace. Leur mission est de ramasser les déchets qui gravitent autour de notre planète avant que ceux-ci pénètrent dans notre atmosphère ou viennent frapper d’autres vaisseaux. Ils sont tous les trois très différents, mais complémentaires. Hachimaki est un Japonais parfois un peu immature, donc le rêve est d’avoir son propre vaisseau spatial et de découvrir des lieux où l’homme n’est jamais allé ; Fi est une Américaine au caractère bien trempé et plutôt sanguin ; Yuri, un Russe qui a perdu une part de lui-même dans la galaxie. Bien que la narration soit surtout focalisée sur Hachimaki, qui rêve de faire partie de l’équipe d’astronautes qui va se rendre en mission sur Jupiter, le mangaka s’attarde également sur les histoires de Fi et de Yuri, mais aussi sur d’autres protagonistes qui vont faire leur apparition par la suite, décrivant ainsi tout un panel d’individus.

Planètes se déroule sur plusieurs années, ce qui nous permet d’assister à l’évolution des personnages. Par conséquent, leur façon de voir leur relation à l’espace se modifie, et ils vont s’inscrire dans toute une dynamique, puisque nous allons découvrir leur passé, leur enfance, sans oublier leurs proches qu’ils retrouvent lors de leurs vacances sur Terre. Bien évidemment, il est avant tout question de conquête spatiale, mais aussi d’amitié, d’amour. Notre astronaute japonais, qui était au début relativement centré sur lui-même, va découvrir petit à petit que la famille et les amis sont des valeurs nécessaires à son équilibre. Il apprendra à comprendre la signification des propos de sa mère lorsqu’elle dit qu’un astronaute devrait toujours s’assurer de pouvoir rentrer en vie quand il part en mission, car il s’agit d’un métier profondément dangereux.

Makoto Yukimura s’intéresse beaucoup à la psychologie de ses personnages, qui vont chacun à leur manière connaître des troubles psychiques. En effet, on ne s’aventure pas plusieurs mois ou années dans l’espace en y vivant des expériences mettant en péril son existence sans que cela ait des conséquences. Il se concentre sur l’immensité du vide par le biais de ses dessins, ce qui peut engendrer dans certaines circonstances quelques troubles chez nos héros, mais aussi mettre le lecteur mal à l’aise. Il aborde également des thèmes importants, tels que le terrorisme, la guerre, la place de l’homme dans l’univers, son désir d’expansion et de contrôle. Il ancre son récit dans le réel en mentionnant des figures de l’histoire comme le cosmonaute Youri Gagarine ou l’astronaute Neil Armstrong, ainsi que de grands événements de la conquête spatiale. Il évoque parfois quelques points techniques que je n’ai pas toujours compris, mais cela ne gêne en rien la lecture.


12 commentaires:

  1. J'adorais les manga, et pour je ne sais quel raison, j'ai arrêté d'en lire. Mais cette couverture me dit quelque chose et ce que tu en dis me donne envie d'y replonger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci c'est un très beau compliment que tu me fais :)

      Supprimer
  2. J'avoue que pour le coup je suis généralement beaucoup moins portée vers la SF du coup je ne sais pas trop...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas très SF non plus, mais là, j'ai beaucoup aimé !

      Supprimer
  3. Génial, totalement une histoire qui pourrait me plaire, merci pour la découverte :*

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connais pas du tout ce manga mais j'avoue que tu me tentes bien!

    RépondreSupprimer
  5. En général je suis pas du tout fan de science fiction...
    Après si ma route croise celle de ce manga peut-être que je le lirai pas curiosité et parce que ton avis m'a tout de même convaincu lol
    et puis que la couverture est sympa aussi lol

    Pour moi témoin en faite la phase d'accroche suffit je trouve. Elle n'en dit pas trop, mais suffisament pour nous donner envie de découvrir le roman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, si tu as l'occasion de le lire, fonce, il est très bien !

      Supprimer
  6. J'entends beaucoup parlé de ce manga depuis quelques temps et ton article me donne envie de m'y plonger ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une excellente idée. Je t'encourage dans cette voie :)

      Supprimer